Black Op, Tome 2 : by Stephen Desberg, Hugues Labiano, Jean-Jacques Chagnaud

  • admin
  • January 31, 2017
  • French
  • Comments Off on Black Op, Tome 2 : by Stephen Desberg, Hugues Labiano, Jean-Jacques Chagnaud

By Stephen Desberg, Hugues Labiano, Jean-Jacques Chagnaud

Show description

Read Online or Download Black Op, Tome 2 : PDF

Best french books

Extra info for Black Op, Tome 2 :

Sample text

Il aurait permis aux Tunisiens de se transformer en serpent à mille têtes pour un immense festival en plein air. Erreur fatale. Une semaine plus tard, il avait ce qu’il méritait. Les lycéens, ces enfants de la balle, dansaient la danse du scalp et chantaient : « Ya Bourguiba ya fhal hiz ‘alina Ben Ali el bghal » (Ya Bourguiba, le héros, débarrasse-nous de Ben Ali, le bourricot). Mahmoud Messadi, Le Barrage, Arcantère, 1994. ↵ 2 Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis, Et que de l’horizon embrassant tout le cercle Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits… Charles Baudelaire 17 mars 2000.

Le poète arabe Abou Tayeb El Moutanabbi, qui crie dans le désert son infinie solitude. Un loup ensanglanté qui arrache sa patte de ses crocs pour se libérer du piège. Un guerrier qui va à la mort. Ce n’était pas la peine. Je ne suis pas sur un champ de bataille. Je suis dérouté, le lieu est curieusement humain, lumineux, presque convivial. Ma cohorte d’avocats plaisante, légère, elle se moque de celui qui donne son visage au Palais de justice : Nourredine Ben Ayed, le doyen des juges d’instruction.

Tu peux me mettre à l’épreuve. J’ai une âme de lion sous une allure humaine. Si ma langue fait de moi un poète, mon cœur, lui, est un cœur de roi 2. Je suis ce clown des Feux de la rampe, de Charlie Chaplin. Je suis fasciné par la mort de cet homme qui a perdu la faculté de faire rire et qui, un jour, par maladresse, tombe dans le tambour et se casse l’échine : l’hilarité emplit la salle. Je suis de ceux qui n’ont rien à gagner. Je n’ai rien à perdre. Blé concassé. ↵ Al-Mutanabbî, « Éloge de Kafour », in La Solitude d’un homme, La Différence, 1994.

Download PDF sample

Rated 4.55 of 5 – based on 28 votes