Le mythe du progrès artistique : Étude critique d'un concept fondateur du discours sur l'art depuis la Renaissance

By Olga Hazan

« Très largement véhiculées par les spécialistes de los angeles creation artistique passée ou contemporaine, les notions de progrès et de déclin artistiques n'avaient pas encore fait l'objet d'une étude historiographique aussi détaillée et approfondie. Ce livre est une contribution particulièrement importante pour l. a. self-discipline de l'histoire de l'art. »

Marie Carani, Université Laval

« Dans cette importante étude, Olga Hazan examine une des caractéristiques dominantes du discours de l'histoire de l'art : son obsession du récit sous forme de développement téléologique. »

Keith Moxey, Columbia University

« L'étude exceptionnelle d'Olga Hazan est une research remarquablement perspicace sur un sujet fondamental en histoire de l'art. C'est le meilleur consultant contemporain à traiter d'une query troublante de los angeles self-discipline. »

Donald Preziosi, UCLA, Los Angeles

« Hazan nous offre une critique du discours de l'histoire de l'art qui doit être prise en compte par tout chercheur sérieux. »

Catherine M. Soussloff, collage of California, Santa Cruz

Finaliste, prix du Gouverneur général du Canada, 2000

Show description

Quick preview of Le mythe du progrès artistique : Étude critique d'un concept fondateur du discours sur l'art depuis la Renaissance PDF

Similar Aesthetics books

Enjoyment: The Moral Significance of Styles of Life

During this booklet John Kekes examines the imperative function amusement performs in a superb existence. the main to it's the improvement of a method of lifestyles that mixes an perspective and a way of residing and appearing that together convey one's private issues. on the grounds that such kinds fluctuate with characters and situations, an inexpensive knowing of them calls for getting to the actual and urban information of person lives.

Reflections on Baroque

From its beginnings within the 17th century, the eccentric and tumultuous different types of the Baroque unfold throughout not just Europe yet colonial Latin the United States and Asia besides. With Reflections on Baroque, Robert Harbison brings jointly discussions of aesthetics, technology, mysticism, politics, faith, and tradition to provide a stunning reinterpretations of the baroque sort and its affects and echoes into the 20 th century.

Aesthetics as Phenomenology: The Appearance of Things (Studies in Continental Thought)

Connecting aesthetic adventure with our adventure of nature or with different cultural artifacts, Aesthetics as Phenomenology specializes in what artwork potential for cognition, popularity, and affect―how paintings alterations our daily disposition or habit. Günter Figal engages in a penetrating research of the instant at which, in our contemplation of a piece of paintings, response and idea confront one another.

Kant and the Ends of Aesthetics

The significance and value of Kant's aesthetics has been commonly debated. This paintings offers an unique interpretation of Kant's account that's in line with rethinking the character of serious Philosophy. Gary Banham provides the argument that the Critique of Judgement should be learn as a complete. Aesthetics is investigated on the subject of all 3 evaluations with the restoration of a bigger feel of the cultured ensuing.

Extra resources for Le mythe du progrès artistique : Étude critique d'un concept fondateur du discours sur l'art depuis la Renaissance

Show sample text content

L'enchaînement des words qui mène à celle-ci semble indiquer qu'il s'agit de tribus contemporaines : « There are nonetheless primitive those who scratch photos of animais ... LES S U R V O L S H I S T O R I Q U E S / l8l l. a. même indulgence par rapport à l'étrangeté des coutumes et des œuvres primitives caractérise les commentaires de l'auteur au sujet d'un masque de Nouvelle-Guinée : « Ce n'est peut-être pas une belle selected mais il n'a pas été fait pour cela », et un peu plus loin : « Quel que soit l'aspect weird and wonderful ou repoussant qu'a pour nous ce "fantôme", il y a quelque selected de satisfaisant dans l. a. manière dont l'artiste a composé ce visage à partir de formes géométriques. » (Gombrich, 26) II écrit aussi, au sujet d'un rituel théâtral indien représenté dans un décor architectural: «La légende elle-même peut nous paraître aussi déplacée (odd) et incohérente que sa représentation mais nous n'avons plus à nous étonner de ce que les idées des autochtones différent des nôtres. » (Gombrich, 27) Toujours sur le même ton charitable, Gombrich évoque ainsi ses aïeuls primitifs : N'oublions jamais, lorsque nous parlons d'art primitif, que le terme n'implique pas que les artistes ont une connaissance primitive de leur métier. Au contraire, de nombreuses tribus lointaines ont développé une habileté réellement étonnante par rapport à los angeles gravure, au tressage de paniers, à los angeles préparation du cuir, ou même au travail du métal. Lorsque l'on réalise avec quels simples outils ces ouvrages ont été faits, on ne peut que s'émerveiller de los angeles endurance ... Les Maoris de Nouvelle-Zélande, par exemple, ont appris à faire de vrais miracles avec du bois sculpté. (Gombrich, 24) Mettant le lecteur en garde contre l'idée erronée voulant que n'importe quel objet difficile à confectionner puisse constituer de l'art — il prend l'exemple des bateaux en bouteilles —, Gombrich consent toutefois à concéder à ces œuvres primitives une valeur artistique, sans doute en vertu de l'exemple qu'il donnait plus tôt des formes géométriques «agréables à regarder». Il enchaîne en précisant que cette reconnaissance artistique devrait « nous » (auteur et lecteurs confondus) servir de leçon et nous empêcher de prétendre que les œuvres des primitifs sont bizarres parce ceux-ci ne savaient pas s'y prendre autrement. Selon lui, un tel postulat devrait être écarté, étant donné que les différences entre eux et « nous » découlent moins de leurs critères artisanaux que de leurs idées5. for magie reasons. [... ] There are different tribes who hâve usual fairs once they costume up as animais ... They too think that ... occasionally they even think ... » Gombrich, 22. Le «sic» souligne donc los angeles confusion entre les «primitifs» préhistoriques et ceux actuels. five. Cet enchaînement se fait suivant une tactique qu'il utilise fréquemment, et qui consiste à présenter plusieurs postulats sous une forme négative (comme dans « il n'est pas pretend ») et assez embrouillée pour empêcher de voir qu'ils sont contradictoires. Par ailleurs, l'association au lecteur est ambiguë motor vehicle elle semble exclure ceux dont les valeurs ne sont pas celles de l'homme occidental typique.

Download PDF sample

Rated 4.86 of 5 – based on 6 votes